République du Congo

Immatriculation employeur

Immatriculation Travailleur

Télédéclaration Cotisations

Prévention

 
 
 

La Prévention des Risques Professionnelles regroupe deux volets importants que la CNSS doit prendre en charge pour mener à bien sa politique d’amélioration de la sécurité et santé au Travail. 

 
 

I. LA MISSION DE CONSEIL ET DE CONTROLE AUPRES DES EMPLOYEURS

 
 

Dans le cadre de sa politique de prévention, la Caisse Nationale de Sécurité Sociale doit mener des activités en direction des chefs d’entreprise pour les inciter à prendre des mesures de sécurité aptes à réduire les taux de fréquence et de gravité des accidents du travail constatés à partir des statistiques d’accidents du travail.

 
 

En effet, la prévention des risques professionnels, ressort de la responsabilité première du chef d’entreprise.

 
 

Dans sa démarche de prévention, la CNSS veille à ce que les acteurs puissent exercer leur mission propre, mais sous la responsabilité de l’employeur, garant de l’organisation de la sécurité et de la santé de ses salariés.

 
 

Les employeurs, parce qu’ils sont responsables de l’organisation de la prévention doivent pouvoir garder le choix ou la maîtrise de la gestion des moyens de prévention.

L’objectif visé est de leur permettre d’utiliser le plus efficacement possible les outils qui sont mis à leur disposition pour intégrer la prévention dans l’organisation du travail et prévenir les risques professionnels.

Ainsi, en aidant les chefs d’entreprise à mettre en place un dispositif de prévention des risques professionnels (mise en place de Plans d’Opération Internes ou POI, Comité d’Hygiène et de Sécurité, achat d’équipements de protection individuelle et collective…) la Caisse entend développer un véritable partenariat avec les employeurs, car elle reste convaincue que sa fonction est aujourd’hui plus une fonction de conseil qu’une fonction répressive bien que celle-ci soit prévue par la réglementation en vigueur.

C’est d’ailleurs dans le cadre de ce partenariat que des programmes de visite seront élaborés tous les mois pour une meilleure sensibilisation des employeurs, l’objectif étant de les amener à percevoir la prévention des risques professionnels comme une composante de la gestion de leurs entreprises. Ces visites font l’objet de rapports portant les recommandations formulées par les agents de la Caisse à l’employeur. Ces recommandations font l’objet d’un délai d’exécution et d’un suivi rigoureux, de façon à amener les employeurs concernés à mettre en œuvre les mesures de prévention préconisées.

 
 

II.  LA MISSION DE FORMATION, D’INFORMATION ET DE SENSIBILISATION EN DIRECTION DES TRAVAILLEURS

 
 

Cette mission est développée à travers des séances d’animation organisées dans les entreprises où le taux de fréquence des accidents du travail est relativement élevé. Le but visé à travers ces séances est d’arriver à modifier les comportements professionnels des travailleurs.

Pour cela, il est nécessaire qu’ils soient informés des risques encourus et des mesures requises pour réduire ou supprimer ces risques.

C’est pourquoi, à l’occasion de ces séances d’animation différents thèmes relatifs aux facteurs de risques propres à chaque type de travail sont abordés et débattus avec les travailleurs, répartis en groupe.

En plus des actions des préventeurs de la Caisse, il faut signaler le rôle important d’animation que les organisations syndicales sont appelées à jouer :

 
 

Toute cette politique qui vise à protéger les travailleurs doit être complétée par une formation adéquate et suffisante, surtout à l’occasion des embauches, des affectations à un nouveau poste de travail ou de l’introduction de nouvelles technologies.

En somme, la participation des travailleurs à la lutte contre le fléau des risques professionnels impliquera qu’ils soient consultés sur toutes les questions touchant leur santé et leur sécurité au travail d’une part et d’autre part qu’ils aient la possibilité de formuler des recommandations.

Cependant, le droit n’existe pas pour lui-même mais au service d’objectifs concrets d’intérêt général. Un droit idéal sur le papier mais dépourvu de pratique est une illusion. Nous voulons réduire l’écart entre une théorie satisfaisante et une réalité insatisfaisante.

CNSS en images

Direction départementale

  • Brazzaville

    Bd Denis Sassou Nguesso, Brazzaville, Rond-point de la Gare, Centre-Ville

  • Kouilou-Pointe Noire

    Plage des voiliers.

  • Niari

    Rue GoGo d’Outre-mer, Centre-ville, Dolisie

  • Bouendza lékoumou

    Avenue 31 Décembre, Centre-Ville, en diagonal de la Mairie, Nkayi

  • Ouesso

    Avenue Marien Ngouabi, face AGC (ancienne Poste), Ouesso

  • Plateaux

    Boulevard Denis Sassou Nguesso, Quartier Bohona, Imfondo

  • Makoua

    En face du Jardin Public, Centre-ville, Makoua

  • Likouala

    Djambala

  • Pool

    Boulevard Président Omar BONGO / DJAMBALA

Nos Agences

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE BRAZZAVILLE

 
  • Talangai

    Avenue Marien Ngouabi, entre le 28 rue Saint Paul et le 27 rue Mon Pays, Talangai

  • Agence de Bacongo

    Avenue Pierre Savorgna DE BRAZZA, BACONGO

  • Agence de Centre ville

    Rue Lénine, MOUNGALI

  • Agence de moungali

    Avenue William Guynet , centre-ville-brazzaville

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DU KOUILOU–POINTE NOIRE

 
  • Agence de lumumba

    Boulevard Général Charles DEGAULLE , Rond point KASAI , Centre ville Pointe Noire

  • Agence de Tiétié

    Avenue Moé-PRATT , Foucks Pointe Noire